Euro 2016 : ce que les statistiques révèlent du prochain adversaire des Bleus (et l’inéquité du système)

L’équipe de France vient de se qualifier pour les huitièmes de finale de l’Euro, au terme de son match nul (0-0) face à la sélection suisse, ce dimanche à Lille. En terminant première de son groupe, la France est assurée de jouer son huitième de finale contre un troisième de groupe (à Lyon, le dimanche 26 juin à 15 heures) puis, si elle continue son chemin, contre un deuxième de groupe en quarts de finale (à Saint-Denis, le dimanche 3 juillet à 21 heures).

Pour la Suisse, ce sera plus compliqué : elle affrontera un deuxième de groupe (celui du groupe C : Allemagne, Pologne ou Irlande du Nord) en huitièmes puis, si elle passe ce cap, ce sera probablement le vainqueur du groupe D (Espagne ou Croatie) qui se dressera sur sa route en quarts. Le match d’hier avait donc plus d’enjeu qu’il n’y paraissait pour une équipe de France déjà qualifiée : pour aller loin dans le tournoi, il était très important de finir en tête du groupe A. 

La chose étant désormais acquise, il reste à savoir quel adversaire les Bleus retrouveront au Parc OL dimanche prochain en huitièmes de finale. 

La nouvelle formule de l’Euro, avec 24 équipes réparties en 6 groupes de 4, oblige l’UEFA à qualifier 4 des 6 troisièmes de groupe pour les huitièmes de finale. Les troisièmes de groupe sont classés en fonction des critères suivants (dans l’ordre) : plus grand nombre de points obtenus ; meilleure différence de buts ; plus grand nombre de buts marqués ; fair-play (nombre de cartons jaunes et rouges reçus) ; coefficient UEFA. 

  L’UEFA a décidé, avant le tirage au sort des groupes effectué le 12 décembre dernier, que les 4 meilleurs troisièmes seraient opposés aux vainqueurs des groupes A, B, C et D. Ces 4 meilleurs troisièmes peuvent être issus des groupes A, B, C, D, ou bien A, B, C, E, ou bien A, B, C, F, etc. Il y a au total quinze combinaisons possibles. 

Le tableau suivant précise, pour chacune de ces 15 combinaisons, les adversaires des vainqueurs des groupes A, B, C et D. 

Par exemple, si les 4 meilleurs troisièmes sont issus des groupes A, B, C, D (première ligne du tableau), alors le vainqueur du groupe A (WA, pour Winner A) rencontrera le troisième du groupe C, le vainqueur du groupe B rencontrera le troisième du groupe D, le vainqueur du groupe C rencontrera le troisième du groupe A, et enfin le vainqueur du groupe D rencontrera le troisième du groupe B.

Resultado de imagem para le monde logo pngEn savoir plus sur http://www.lemonde.fr/euro-2016/article/2016/06/20/euro-2016-l-irlande-du-nord-pour-les-bleus-en-huitiemes-de-finale_4954069_4524739.html#eFtE0SiDj3OuQyoJ.99